Sensibilisation énergétique et muséographie des objets solaires

C’est sous le haut patronage de l’une des plus longues et anciennes civilisations humaines, l’une des plus « solaires » aussi, dans les sens les plus divers du terme, qu’Afrisol est heureux de placer l’annonce d’une parution importante pour l’histoire de l’énergie solaire en Afrique.

Sous le contrôle de ses évaluateurs scrupuleux, une revue de référence française en histoire des techniques, Les cahiers d’histoire du Cnam, offre pour la première fois un parcours dans les enjeux de conservation et de valorisation du patrimoine des expérimentations solaires réalisées en Afrique durant les deux décennies 1960-1980. 

On y trouvera deux entretiens avec d’anciens employés de la Sofretes – Jacques Bourachot et Marc-Jacquet Pierroulet -, un témoignage-analyse d’Albert-Michel Wright, ancien ministre de l’énergie au Niger et directeur de l’ONERSOL, un article de fond d’Alexandre Mouthon sur la centrale solaire de Diré au Mali, ainsi qu’un un port-folio couleur d’une vingtaine de pages sur le CERER et l’ONERSOL au Sénégal et au Niger. 

Un article de synthèse sur les liens entre enjeux climatiques et énergies renouvelable aujourd’hui par Marc Delepouve et Bertrand Bocquet, ainsi qu’une présentation du dossier et un article sur les enjeux socio-politiques associés à la conservation et à la présentation muséographique des « objets solaires » par Frédéric Caille, complètent le numéro.

Celui-ci est est librement consultable et téléchargeable grâce au lien ci-dessous (à droite de la table des matières).

https://technique-societe.cnam.fr/l-energie-solaire-trajectoires-sociotechniques-et-objets-museographiques-1249502.kjsp

Bonne lecture !  


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.